Le Partenariat pour la Transition
Germano-Tunisien

Filtrer les projets
Plus de 100 projets
Appel à projets 2017 Fonds de soutien à la transition démocratique

Atelier d’échange entre l’IVD et les représentants des radios communautaires

Le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD)
Retour

et en collaboration avec l’association Tunisie Bondy Blog, partenaire du projet, un atelier de débat et d’échange entre les représentants de l’instance et les rédacteurs en chefs des radios communautaires a été organisé samedi 14 mai 2016 à Gafsa en présence de Mme Sihem Ben Sedrine, présidente de l’IVD.

Figure 1 Ouverture de l'atelier en présence de Mme Sihem Ben Sedrine


L’atelier s’inscrit dans le cadre du renforcement de la collaboration entre l’IVD et les médias tunisiens, notamment ceux régionaux et communautaires, afin d’accentuer la sensibilisation des populations locales, en particulier les victimes, quant à l’importance de déposer leurs dossiers l’échéance du 15 juin 2016, dernier délai pour l’enregistrement.

L’objectif principal étant de sensibiliser les rédacteurs en chefs de ces radios quant au rôle important des médias dans le processus de justice transitionnelle, afin de les impliquer davantage dans ce processus et déterminer ensemble les champs de collaboration avec l’IVD à court et à moyen termes.

L’atelier avait également entre autres objectifs de faciliter le dialogue et consolider les liens entre l’IVD et ces médias, et encourager ces derniers à traiter de manière étique et objective les sujets en relation avec la justice transitionnelle et les activités de l’IVD.

Mme Ben Sedrine a expliqué, à cette occasion, l’environnement dans lequel l’instance agit ainsi que sa relation avec les médias tunisiens mettant l’accent sur le rôle très important des médias en tant qu’un des acteurs concernés par le processus de justice transitionnelle que ce soit pour rapporter et documenter les témoignages et les vérités sur les violations du passé, maisaussi pour contrôler l’avancement du processus et informer les victimes…

Et d’ajouter que le processus de justice transitionnelle fait l’objet d’une large campagne de dénigrement depuis un bon moment, et que sa réussite est une responsabilité commune à tous ses acteurs et intervenants dont les médias.

La présidente de l’IVD a présenté également un aperçu sur l’avancement des travaux de l’IVD tant au niveau de l’enregistrement des dossiers, notant que l’IVD a reçu jusqu’à maintenant plus de 34.000 dossiers, qu’au niveau des travaux de ses différentes commissions.

L’atelier a été, en outre, l’occasion de partager avec les rédacteurs en chefs des radios communautaires certaines observations sur le traitement des médias tunisiens des sujets en relation avec la justice transitionnelle, et les conditions techniques et déontologiques requises pour la couverture de ce genre de sujet sur la base d’une étude des expériences comparatives.

Figure 2 Echange avec les rédacteurs en chefs des radios communautaires


L’atelier a permis également de recenser les attentes et les propositions des radios communautaires pour renforcer la collaboration avec l’Instance vérité et dignité, et pour qu’ils soient pleinement impliquer dans le processus et assumer leur rôle au niveau de l’information et la sensibilisation des victimes.

Il importe de rappeler que le projet de soutien à l’opérationnalisation du processus de justice transitionnelle, bénéficie d’un appui financier de la République Fédérale d’Allemagne, du Royaume de Norvège, du Royaume des Pays Bas et de l’Union Européenne.

Retour