Le Partenariat pour la Transition
Germano-Tunisien

Filtrer les projets
Plus de 100 projets
Appel à projets 2017 Fonds de soutien à la transition démocratique

Les entreprises, partenaires de la formation

sequa gGmbH Partnaire de l'économie allemande
Retour

Les entreprises , partenaires de la formation Mieux intégrer les entreprises dans la formation professionnelle

espoir

Stagiaires en pâtisserie du
centre de Tabarka

Au cours des deux dernières décennies, la Tunisie a reformé l’ancien système de la formation résidentielle pour introduire l’alternance qui permet aux apprenants de s’insérer dans la vie professionnelle en réalisant plusieurs stages au cours de leur formation.

Les centres de formation sont chargés d’organiser les stages et expriment leurs difficultés à trouver un nombre suffisant d’entreprises engagées pour accueillir des jeunes. Il n’existe pas de plans de formation standardisés ni d’évaluations des acquis en compétences pratiques pendant les stages. En outre, l’équipement technique des centres est dépassé ou hors d’usage.

Quatre centres de formation professionnelle bénéficient des mesures pilotes pour l’intégration des entreprises dans la formation professionnelle : le CSFMA Ariana pour la maintenance automobile, et pour le tourisme le CFA Ezzouhour, le CSFTH Hammamet-Sud et le CSFTH Tabarka.

 

Identification des besoins et élaboration de plans de formations

espoir

Sélection des candidats pour
les cours : Entretien avec entreprise
(Photographe : Goethe-Institut)

En plus de l’amélioration des équipements des centres de formation sélectionnés, le projet vise à identifier les attentes des entreprises vis-à-vis d’une « bonne » formation. Sur la base des résultats des enquêtes auprès d’entreprises, des mesures pilotes sont élaborées pour renforcer la coordination entre la formation au centre et en entreprise pendant les périodes de stages.

espoir

Enquête auprès d’entreprises
avec l’expert allemand Richard
Farun

L’élaboration de plans de formation standardisés avec les entreprises accueillant des stagiaires permettra par exemple l’évaluation des acquis en compétences pratiques dans le futur. Une documentation adéquate, dont l’élaboration fait également partie des activités du projet, augmentera l’employabilité des apprenants prouvant, au cours de leurs périodes de stage qu'ils possèdent les compétences requises par les entreprises.

 

Des prestataires au service des entreprises

Pour mieux préparer les centres sélectionnés à une plus grande autonomie prévue par la stratégie de réforme de l’ATFP, les directeurs et les formateurs des centres seront formés pour identifier les besoins et les attentes de leurs entreprises « clientes » et développer le centre de formation en prestataire de services aux entreprises. Parallèlement, le projet identifiera des institutions du secteur privé capables de coordonner les entreprises du secteur et pouvant devenir, pour les centres de formation, des institutions de contact avec le secteur privé.

La coordination du projet est assurée par la Chambre de Commerce de Hambourg

Retour