Le Partenariat pour la Transition
Germano-Tunisien

Filtrer les projets
Plus de 100 projets
Appel à projets 2017 Fonds de soutien à la transition démocratique

Pacte pour l’emploi en Tunisie : des changements visibles en 2014

sequa gGmbH Partnaire de l'économie allemande
Retour

En 2014 les activités du programme se concentrent en grande partie sur l’installation des nouveaux équipements de formation et sur la poursuite des activités de formation des formateurs.

Dans la continuation des activités réalisées au cours des deux dernières années, les partenaires tunisiens et allemands travaillent selon trois axes :

1) le renforcement du dialogue et du partenariat entre les centres de formation et le secteur privé;

2) le renforcement des compétences et qualifications des formateurs des centres de formation et des responsables de formation (tuteurs) dans les entreprises partenaires;

3) l’amélioration matérielle des espaces de formation dans les centres.

 

CSFMA.jpg

Nouveaux moteurs au CSFMA
Ariana

Après l’achèvement des travaux d’aménagement par l’ATFP au début de l’année 2014, le nouveau matériel est installé dans des locaux rénovés offrant un environnement de formation adéquat. L’installation des équipements est conçue comme une mesure de formation « sur le tas » des formateurs des centres qui reçoivent une instruction de base sur l’utilisation des équipements dispensée par le fournisseur allemand et/ou des techniciens. D’autres formations techniques pour approfondir les connaissances et accompagner les formateurs dans le développement de leurs compétences seront organisées au cours des prochains mois.

matériel-électronique.jpg

Formation technique des
formateurs de Sousse sur le
nouveau matériel électronique

En parallèle des formations techniques, le projet organise des formations pédagogiques et didactiques ainsi que des séminaires stratégiques pour renforcer le rôle des centres de formation en tant que prestataires de services de formation pour les entreprises. Ces activités de déveoppement des « soft skills » s’adressent aussi bien aux formateurs qu’aux directeurs et coordinateurs techniques des centres de formation.

formateurs-de-Sousse.jpg

Formation didactique et
pédagogique des formateurs
de Sousse

En outre, plusieurs programmes et modules de formation initiale ont éte aménagés et de nouvelles spécialités ont été élaborées pour répondre aux besoins en qualification du secteur privé. Le secteur privé, des entreprises partenaires ainsi que des organisations intermédiaires du secteur privé (en particulier l’UTICA), sont étroitement impliquées dans les processus de révision ou d’élaboration des programmes et modules de formation.

En plus du travail sur les programmes de formation initiale appliqués dans les centres de formation, les partenaires travaillent à l’amélioration du suivi de la partie pratique de la formation réalisée dans l’entreprise lors des stages. Par là-même la répartition et la coordination entre formation au centre et formation en entreprise sont améliorées.

Enfin, les partenaires travaillent également au développement d’une offre de formation continue pour les entreprises, en particulier dans le secteur de la photovoltaique.

Au cours des prochains mois et jusqu’à la fin du projet en février 2015, des activités visant l’amélioration des mesures de maintenance du matériel seront réalisées pour garantir que le nouveau matériel sera bien utilisé et entretenu à long terme. Les responsables de maintenance dans les centres de formation, ainsi que les formateurs et les stagiaires seront sensibilisés et formés sur la maintenance. Des plans de maintenance seront élaborés et l’utilisation d’un logiciel de gestion de la maintenance assistée par ordinateur (GMAO) va être diffusée.

Les nouvelles formations initiales pour les jeunes ont partiellement déjà commencé ou commenceront à la rentrée de septembre 2014. Les apprenants bénéficieront d’espaces de formation modernes, de formateurs qualifiés et d’un accès privilégié à des entreprises impliquées dans la formation et offrant des emplois.

Dans les prochains mois, les partenaires tunisiens et allemands vont organiser de nombreuses activités de communication sur le programme en particulier et sur la formaiton professionnelle en général pour améliorer l’image de la formation professionnelle et montrer au grand public et en particulier aux jeunes tunisiens que la formation professionnelle offre un accès à des emplois valorisants et indispensables pour l’économie tunisienne.

Retour