Le Partenariat pour la Transition
Germano-Tunisien

Appel à projets 2017 Fonds de soutien à la transition démocratique

Présentation du programme

Le Partenariat pour la Transition

La coopération tuniso-allemande, pour quoi faire ?

La Révolution du Jasmin l’a bien montré : les Tunisiens et les Allemands partagent les mêmes valeurs et les mêmes souhaits. Ils veulent vivre dans la dignité, jouir de leurs droits fondamentaux et d’un État fiable avec des institutions indépendantes. C'est pour répondre à cet idéal mutuel que la coopération et le renforcement des liens entre nos deux pays sont essentiels.

Quel est le but poursuivi ?

Cette coopération a pour objectif premier d’améliorer la situation économique des Tunisiens. Dans cette perspective, nous prêtons une attention particulière aux régions qui sont, jusqu'à ce jour, particulièrement défavorisées. Ainsi, nous tâchons d'améliorer les conditions de vie et l’action et le travail des services publiques dans ces parties du pays. En outre, nous voulons aider nos amis tunisiens à bâtir une démocratie vitale et moderne, dont les institutions sont véritablement au service du citoyen. En pratique, nos activités se concentrent sur trois domaines :

Qui participe ?

Des citoyens, des enseignants, des journalistes, des fonctionnaires, des avocats, des juges, des salariés, des étudiants, des apprentis, plus généralement des institutions et des entreprises tunisiennes et allemandes qui se rencontrent à travers une multitude d’initiatives et travaillent ensemble. On compte plus de cent projets mis en œuvre, ce qui est exceptionnel au niveau mondial.

Comment fonctionne cette coopération ?

Les projets sont portés par des institutions tunisiennes et allemandes dont la coopération revêt des formes multiples. Le conseil, la formation continue, les débats, les cours, l’échange d’expériences et les rencontres ou la mise à disposition du matériel moderne, par exemple au profit des centres de formation professionnelles sont des outils de renforcement privilégiés.

Combien de temps les projets vont-ils durer ?

L’Allemagne finance la coopération pour 2012 et 2013 à hauteur de plus de 41 millions d’euros. Mais notre coopération ne s’arrêtera, bien évidemment, pas là et nous allons continuer à oeuvrer au renforcement des relations germano-tunisiennes dans les années à venir.

Quel autre soutien allemand existe-t-il en dehors du Partenariat pour la Transition ?

Depuis la révolution, l’Allemagne a considérablement augmenté sa coopération au développement avec la Tunisie. Après les 97,5 millions d’euros alloués en 2011, c’est une enveloppe de 100 millions d’euros que l'Allemagne consacre en 2012 à la coopération bilatérale. Ses axes principaux sont la promotion de l’économie et de l’emploi, le développement des régions défavorisées et la protection de l'environnement .

Lire plus

En outre, l’Allemagne a transformé 60 millions d’euros de dette de la Tunisie en don pour réaliser des projets de développement et des actions de promotion dans les régions défavorisées de Tunisie.

Lire plus

Les engagements de l’Allemagne s’inscrivent dans l’approfondissement des relations privilégiées de l’UE avec la Tunisie. Beaucoup de nos projets sont mis en œuvre en coordination avec nos partenaires européens. L’Union Européenne a quant à elle mis à disposition 400 millions d’euros pour la politique européenne de voisinage avec la Tunisie pour les années 2011-2012. En Novembre 2012, la Tunisie a accédé au statut de Partenaire Privilégié de l’UE, avec un plan d’action jusqu'à 2017, ouvrant la perspective de la création d’un espace économique commun. .